Bon à savoir
  • Il faut être enregistré pour accéder à l'entièreté du forum.
  • L'inscription est gratuite.
  • Retrouvez des centaines de tutoriels de qualité et possibilité de les télécharger en PDF.
  • IMPORTANT: Votre premier message doit être VOTRE présentation

Les différentes générations de nos belles...

Répondre
Avatar du membre
Pierre
Messages : 738
Enregistré le : 10 mars 2018, 07:50
Localisation : Neufchâteau (Belgique)

Les différentes générations de nos belles...

Message par Pierre » 10 mars 2018, 22:55

Voici un récapitulatif des différentes générations de nos Passat, depuis 1973, année de son lancement sur le marché.

+++++++++++++++

En plus de la classification commerciale, je vous donne mon mode de classification qui est le suivant: I A, I B, II A, II B, etc... I A pour: première génération, premier modèle; I B pour première génération, modèle restylé (en général à la moitié de la vie de la génération)... Mes générations sont basées sur les changements de conception (sens du moteur, type de suspension). Elle apparaît après la dénomination "commerciale" de VW... ;)


Bonne lecture!

Pour commencer, voici un petit tableau comparatif succinct des générations de la Passat (les informations, pour les berlines, plus complètes, par génération, sont données juste après):
DSCN5075.jpg
Informations plus complètes: ;)

+++++++++++++++

Passat I, Mai 1973>1977 (=B1 ou =Typ 32): Ma classification: I A

Image

Moteur essence en position longitudinale de 60 à 85 ch. Essieux AV: Mac Pherson, AR: rigide. Versions 2, 4 portes et Variant (rapidement, 2, 3, 4, 5 portes et Variant). 4,19 m de long et 1,60 m de large. Poids de 860 à 945 kg suivant les versions. Vitesse maxi de 148 à 170 km/h. Jantes: 4 1/2 J x 13; Pneus: 155 SR 13. Diamètre de braquage: 10,20 m. Garde au sol (avec poids total autorisé): 107 mm. Réservoir de 45 litres. Capacité du coffre: 490 litres.

Lutte anti-rouille: Enduit protecteur sous le châssis et les passages de roues. Pas de garantie spécifique.

Empattement: 2470 mm; Longueur habitable: ?; Largeur aux coudes AV: ?


Palette de teintes extérieures:

Image

En 1974 (?), "L'Expert automobile" (revue technique française) sortait son étude sur les Passat 1300 et 1500. Au tout début de sa commercialisation, les Passat de 75 et 85 ch avaient effectivement un moteur de 1500 cc, avant de passer, après deux ou trois ans au moteur de 1600 cc de mêmes puissances, mais plus souples. Voici quelques extraits:
"La seconde génération des Volkswagen est-elle apparue avec la Passat? (NDLR: la première génération VW étant évidemment les "tout-à-l'arrière" avec moteur 4 cylindres à plat refroidi par air comme la Coccinelle, les types 3, les 411 et 412, ..., mais revenons au texte...) Beaucoup le pensent. Cela signifierait que dans quelques années, à côté de la célèbre Coccinelle, cet autre modèle entrant à son tour dans l'histoire automobile, serait produit à une cadence croissante, de telle sorte que lui aussi pourrait distancer toutes les autres chaînes européennes. Jusqu'à ce jour, plus de 16 millions de Coccinelle ont été produites. Un million de plus que la fameuse Ford T. Il en sort quotidiennement 5.800 exemplaires alors qu'en Europe le chiffre atteint par les concurrents de Volkswagen ne dépasse pas 2.000. Par ailleurs, la Coccinelle représente 65 % de la production totale de Volkswagen. Pendant de longues années son succès se maintiendra sans doute à travers le monde, mais le fait nouveau est que, sous la protection, une autre voiture-record a été lancée selon une politique nouvelle.
La Passat ne se présente pas comme un modèle-type, unique, classique, s'adressant à une clientèle déterminée par avance. Au contraire, elle se propose, en ne remplaçant aucun modèle existant de la marque, de répondre aux besoins les plus diversifiés du marché le plus vaste. Elle le peut, en raison des très nombreuses versions offertes, répertoriées comme suit: trois carrosseries différentes, à savoir la berline deux et quatre portes et le break Variant à cinq portes. Par ailleurs, trois types de moteurs sont proposés ainsi que trois types de finition différente, ce qui donne le choix suivant, sous chacun des trois habillements: Modèle de base, 1300cc de 60 ch; Modèles "L", 1300cc de 60 ch; Modèles "S", 1500 cc de 75 ch; Modèles "LS", 1500 cc de 75 ch et Berlines "TS", 1500 cc de 85 ch.
(...)
Si l'on remarque que l'Audi 80 fut couronnée "Voiture de l'année 1972" et que la Passat a bénéficié en outre de quelques atouts qui lui sont propres, on peut apprécier l'ampleur de ses chances. On doit souligner notamment que son habitacle est exceptionnellement spacieux, que son épure de suspension est particulièrement originale tandis que le réseau de distribution de Volkswagen, assorti d'un remarquable service après-vente, lui réserve d'avance un accueil privilégié.
(...)
Conclusion. Est-il besoin de souligner en premier lieu que, dans les circonstances actuelles, la qualité primordiale de la VW PASSAT est d'être étonnamment économique à n'importe quelle allure et, si l'on songe qu'elle consomme à vitesse égale près de deux litres de moins que la Coccinelle, elle symbolise, à coup sûr, le renouveau de Volkswagen.
Quant au reste, les variantes sous lesquelles elle se présente sont trop nombreuses pour en donner une définition limitée, sinon de dire que toutes les catégories d'utilisateurs peuvent y découvrir ce qui leur convient et qu'ils la trouveront dans tous les cas agréable, comme l'indique son nom, "PASSAT", qui évoque la douceur des vents alizés.
On peut vanter sa bonne stabilité résultant du train avant bénéficiant d'une épure nouvelle, ses performances compétitives, son faible niveau sonore, sa grande stabilité et sa direction très fidèle.
Enfin, si l'on souhaite à la PASSAT de franchir encore quelques pas de plus vers la perfection, alors on attendrait des améliorations en matière de freinage et de confort, une suspension moins ferme et des sièges plus moelleux." (sé: J. Barataud et B. Louvigné)


Je reviens encore sur cette première génération de Passat, qui fut ma première voiture (en 1983, c'était un modèle 1976, "LS" moteur 1,6 L de 75 ch), car le texte ci-dessus parle notamment du "train avant bénéficiant d'une épure nouvelle": elle fut réellement innovatrice à l'époque de sa sortie en 1973... (NB pour être tout à fait objectif, il faut dire que cette épure avait été inaugurée sur l'Audi 80 en 1972, dont la Passat s'inspirait largement...) Comme on ne parle plus de tout cela à l'heure actuelle, c'est à dire à l'heure des aides électroniques à la conduite (ABS, EDS, ASR, ... et j'en passe!), il me paraît intéressant d'en dire un peu plus sur ce sujet pour que la mémoire reste!

Voici un extrait du texte du catalogue de l'époque (août 1974, pour celui que j'ai) sous la rubrique "Conduisez la Passat - c'est avoir plus de technique au kilomètre"...
"Ceux qui ont construit la Passat sont très fiers du nouveau train avant. Surtout en ce qui concerne le déport négatif du plan des roues. Ce dernier veille à ce que le conducteur ne perde pas trop facilement le contrôle de sa voiture en cas de dérapage, ou parce qu'une des roues motrices s'est enlisée ou encore parce que la puissance de freinage aux roues directrices est inégale."

Voici une figure qui montre ce fameux déport négatif (distance notée a au niveau du sol).

Image

La revue "L'expert automobile" en dit plus également sur une autre innovation réelle de la Passat à l'époque: le double circuit de freinage en diagonale.
"Lors de la défaillance de l'un des deux circuits, l'essieu avant et l'essieu arrière disposent chacun d'une force de freinage réduite de moitié.
Si un circuit de freinage est défaillant, le déport négatif du plan de roue présente l'avantage que la tendance du véhicule à décrocher d'un côté est considérablement réduite sinon entièrement compensée.
Lors du freinage d'une roue avant, la roue n'a pas tendance à pivoter vers l'extérieur comme dans le cas du déport positif du plan de roue (étant donné que le point de pivotement se trouve à l'intérieur par rapport à la roue, mais au contraire la roue pivote vers l'intérieur car le point de pivotement est placé à l'extérieur (en réalité il s'agit de la projection du point de pivotement sur le sol). Ainsi, lorsque seul un circuit de freinage fonctionne, la roue avant stabilise le véhicule. Ce comportement ne se manifeste pas seulement lors d'une défaillance de l'un des deux circuits, mais aussi lorsque des conditions d'adhérence ne sont pas les mêmes de chaque côté, par exemple roues gauches sur un sol sec et roues droites sur un sol verglacé."

Avant ces deux innovations majeures, la sécurité des véhicules était nettement moindre...
Quand il y avait double circuit de freinage (ce qui était loin d'être généralisé dans le parc automobile de l'époque...), les circuits étaient disposés "essieu AV-essieu AR". En cas de gros freinage: quand le circuit AV était défaillant, c'était presque plus de freinage; quand c'était l'AR, c'était le risque de "toupie". Avec la Passat, 50 % de freinage dans tous les cas et avec l'effet stabilisant du train AV à déport négatif!
Cet effet stabilisant, je l'ai personnellement testé à l'époque (pas la défaillance d'un circuit de freinage!!): c'était bluffant... Les roues droites sur de la neige tassée, les roues gauches au centre de la route dégagé de neige, à 60 km/h...: lors de l'écrasement de la pédale de frein: la Passat est restée bien en ligne, sans presque aucune intervention au volant... Un rève, sans aucune électronique!
Ce qui me fait dire que jouer avec les largeurs de jantes et pneus peut mettre à mal la sécurité de nos belles... (petite séquence moralisatrice d'un ancien...).

Le 28 septembre 1980 (n° 700), le "Moniteur de l'Automobile" (M.A.) publiait le référendum de la Passat de cette première génération: je vous en livre quelques extraits...
"Plus de 400 propriétaires de cette berline de la catégorie moyenne ont répondu à notre traditionnel questionnaire, donnant un indice moyen de satisfaction fort bon de 80%. S'ils critiquent principalement son manque d'insonorisation, la qualité moyenne de la peinture et son manque de confort, ils apprécient par contre son niveau de sécurité (tenue de route, freins, direction, etc.), les qualités de son moteur ainsi que son faible coût à l'usage". Principales qualités: 1. Tenue de route/sécurité; 2. Nervosité/qualités moteur; 3. Consommation; 4. Fiabilité; 5. Habitabilité/coffre; 6. Agrément de conduite; 7. Robustesse. Principaux défauts: 1. Manque d'insonorisation; 2. Qualité de la peinture; 3. Manque de confort (sièges, suspension); 4. Prix élevé, équipement à options; 5. Manque de puissance (1300); 6. Manque de finition.
Pour terminer cette information, trois "Commentaires d'utilisateurs": "Il est malheureux de constater qu'une marque comme VW spécialiste du moteur par air tombe dans le moteur à refroidissement par liquide - Louis V.", "Malheureusement les nouveaux pare-chocs du modèle actuel (NDLR, version I Restylée) rendent la voiture 9 cm plus longue et je n'ai pas la longueur nécessaire - Maximilien C." et "J'aime et je suis fier de ma Passat - André B."
Pour les deux derniers commentaires, rien n'a changé en 28 ans !


Extrait tiré de « Toute l’histoire VOLKSWAGEN » par Stephan Woltereck, 1983.
En 1972, Audi présente la succession des anciennes séries 80 et 90 (qui étaient encore dérivées de la DKW F 102). Il s’agit d’une voiture de moyenne catégorie, d'une conception extraordinairement astucieuse. Le moteur de cette nouvelle Audi 80 –dont seront dérivés tous les grands moteurs 4, 5 et 6 cylindres du groupe Volkswagen- présente une caractéristique : les poussoirs à coupelle pour la commande des soupapes. Grâce à ce système, les soupapes sont commandées directement par l’arbre à cames en tête, chacune par l’intermédiaire d’un poussoir à coupelle, ce qui leur confère une exceptionnelle résistance à l’usure ; de ce fait, les réglages de soupapes de ces moteurs peuvent être faits à des intervalles extrêmement longs. De surcroît, cette voiture possède une direction à crémaillère, un système de freinage à répartition en diagonale et un déport négatif de l’axe de point de fusée sur l’essieu avant qui seront typiques de toute une génération de voitures compactes et moyennes. Autre nouveauté sur cette Audi 80 : le pont arrière ; les roues arrière sont reliées à des bras oscillants longitudinaux reliés entre eux par un tube flexible qui fait office de stabilisateur à barre de torsion.
Dès le départ, l’Audi 80 connaît le succès et Volkswagen s’en inspire pour mettre au point la Passat qui recevra un arrière fastback conçu à l’origine par Giugiaro pour un tout autre modèle VW. Etant donné que la Passat devait également sortir en version break, elle sera dotée d’un pont arrière légèrement modifié et plus plat. Pour le reste, la Passat sortie en 1973 est la copie conforme de l’Audi 80.
Elle prend la relève de la VW 1600 qui est en train de rendre l’âme. Son succès est tel que, pendant l’année de crise qu’est 1974, elle est la voiture la plus vendue en Allemagne. Ce succès va croissant l’année suivante, avec la sortie du break « Variant » dont la ligne est particulièrement réussie.
En 1975, les pare-chocs de la Passat sont garnis de protections latérales en plastique.

Passat I Restylée, Août 1977>1980 (=B1 ou =Typ 32): Ma classification: I B

Image

Pare-chocs en plastique noir, légère nervure autour de la troisième vitre latérale, modification du capot AV et de la calandre, des feux AR et changement total du tableau de bord... Mêmes moteurs que la I avec introduction pour la première fois d'un diesel 1,5 l de 50 ch (en août 1978) rapidement passé à 1,6 l et 54 ch.

Palette de teintes extérieures:

Image

+++++++++++++++

Passat II, Octobre 1980>1985 (=B2 ou =Typ 32B): Ma classification: II A

Image

Moteur essence et diesel en position longitudinale de 54 (Diesel) à 115 ch (Essence, 5 cylindres), Essieux AV: Mac Pherson, AR en "U" à bras oscillants. Versions 5 portes et Variant (par la suite, 4 portes appelée un temps "Santana" apparue en septembre 1981). 4,44 m de long et 1,69 m de large. Poids de 920 à 1025 kg. Vitesse maxi de 143 à 188 km/h. Apparition en février 1981 de la version "Formel E" (Spoilers, boîtes 5 vitesses = 4+E, Système "Stop-Start")... Et oui, déjà à l'époque une "BlueMotion" !!! Jantes: 5 J x 13; Pneus: 165 R 13. Diamètre de braquage: 10,70 m. Garde au sol (avec poids total autorisé): 127 mm. Réservoir de 60 litres. Capacité du coffre: 480 litres.

Lutte anti-rouille: En plus des mesures de la I, creux de la carrosserie inférieure scellés, doublures de passage de roue dans les garde-boue avant. Garantie de 6 ans contre la rouille (à partir de 1982) et en plus de 3 ans pour la peinture (à partir de 1985).

Empattement: 2550 mm; Longueur habitable: 1904 mm; Largeur aux coudes AV: 1425 mm


Palette de teintes extérieures:

Image

Le 12 février 1981, le "M.A." publie l'essai de la Passat GLS 1,6L essence de 75 ch. "Si le confort de la suspension n'atteint pas encore le niveau que l'on peut attendre d'une voiture familiale de cette catégorie, les modifications importantes apportées à la carrosserie offrent un habitacle plus spacieux et un volume de coffre plus généreux tout en maintenant tel quel l'excellent équilibre du comportement routier. Les qualités: -Ligne aérodynamique, -Habitacle spacieux, -Mécanique silencieuse, -Consommation à vitesses constantes, -Commande de boîte précise, -Conduite agréable et sécurisante. Les défauts: -Suspension sèche, -Sièges avant durs et mal dessinés, -Consommation moyenne élevée, -Equipement sommaire pour une "GLS", -Position des interrupteurs importants. Consommation de l'essai: 11,3 L/100."

Pour ne pas que l'on me dise que je ne lis que le "M.A.", voici quelques lignes concernant la "nouvelle Passat" par "l'Automobile, Spécial n° 4 1981-1982" (revue française, tirée à 130.000 exemplaires): "Nous l'avons dit, il serait indécent de nos jours qu'un fabricant lance un nouveau modèle sans mettre l'accent sur son économie. Volkswagen s'y est particulièrement attaché dans sa gamme rénovée en 1981. Une formule "E" (économique) est disponible sur les Polo, Golf, Jetta et Passat et consiste à adopter des nouveaux rapports de transmission, conjugués à quelques adjonctions aérodynamiques. Volkswagen a particulièrement insisté sur la consommation des nouvelles Passat et Scirocco entièrement redessinées au cours du dernier millésime. Les deux voitures conçues par les stylistes de Wolfsburg et non plus par Giugiaro comme les précédentes, se retranchent derrière un style sans grande personnalité, un style que l'on retrouve sur la VW Gol, un coach conçu spécialement pour le marché brésilien dans le même souci d'économie d'énergie. Associé à des mécaniques tempérées par le spectre de la consommation, les VW optent donc pour la raison. Reste pour s'évader la Scirocco GLI et la Passat 5 cylindres, modèles de haut de gamme dont le tempérament n'est pas étouffé par les contingences pétrolières."
Plus loin dans la revue, dans l'énumération "exhaustive" des modèles au niveau mondial, on peut lire: "Après sept années d'existence, la gamme Passat a fait peau neuve. Pour cette berline spacieuse et traditionnellement familiale, l'accent a été mis sur l'économie plus que sur les performances. Présentation: novembre 1980."

Le 27 décembre 1984, la même revue "M.A." publie le référendum des propriétaires de la Passat 1600. "115 réponses pour ce questionnaire concernant la version équipée du moteur à essence de 1,6 litres et immatriculée en 1981. Avec un indice de satisfaction de 8,1, la Passat s'en tire plutôt bien avec, en tête des qualités, sa fiabilité et sa robustesse, liées au sérieux de sa garantie. Parmi les défauts principaux, citons l'insonorisation et l'équipement en général."

Extrait tiré de « Toute l’histoire VOLKSWAGEN » par Stephan Woltereck, 1983.

Fin 1980, la Passat sort avec une carrosserie totalement nouvelle. Plus longue et plus large, avec un grand hayon arrière, elle ne fait pas l’unanimité. Là encore, le break Variant a une ligne particulièrement réussie.
Sur le plan technique, cette nouvelle Passat ne présente guère de modifications. Elle conserve les anciens moteurs (et, bien sûr, la traction avant) auxquels vient seulement s’ajouter le 5 cylindres de 1,9 litre et 115 ch qui avait été conçu au départ pour le coupé Audi. Depuis 1983, le plus puissant des moteurs de 1,6 litre (85 ch) est remplacé par un 1,8 litre développant 90 ch.
En 1981, la Passat se voit adjoindre la Santana dont l’arrière est traditionnel. Avec une longueur de 455 cm (444 cm pour la Passat), elle constitue le modèle de pointe de Volkswagen sur le plan des dimensions. Toutefois, sa ligne effacée manque de caractère et forme un curieux contraste avec les petits modèles racés. Une fois de plus, une évidence s’impose : les grands modèles portant le sigle VW ne parviennent pas à s’imposer sur le marché et, tout comme la K70 et la 411 avant elle, la Santana se vend mal (d’autant plus qu’avec la nouvelle Audi 100, le groupe VW propose une solution beaucoup plus convaincante pour une berline haut de gamme).
En fait, c’est à l’exportation que la Santana prend toute son importance puisque c’est elle que Nissan –deuxième constructeur automobile du Japon et troisième du monde- démarrera en 1985 le montage du modèle Volkswagen. Ce sera la première fois qu’une voiture européenne sera montée en Extrême-Orient. Par le biais de la Santana, Volkswagen a également pris des contacts avec la Chine populaire où l’on envisage une activité de montage à la fin des années 1980.
Sur le plan technique, la Santana correspond exactement à la Passat, à ceci près qu’elle n’existe que dans les versions haut de gamme CL et GL et n’a pas le moteur de 1,3 litre.


NB. 15/05/1981: 20.000.000 de Coccinelle produites :P

Passat II Restylée, 1985>1988 (=B2 ou =Typ 32B): Ma classification: II B

Image

Modification des phares AV (plus rectangulaires) et des feux AR (horizontaux en partie sur le hayon de la 5 portes -ici en photo: une Variant), pare-chocs enveloppants en plastique noir. Mêmes moteurs que la II avec introduction d'un 5 cylindres de 136 ch et d'un turbo-diesel 1,6 l de 70 ch.

Palette de teintes extérieures:

Image

+++++++++++++++

Passat III, Mars 1988>1993 (=B3 ou =Typ 35i): Ma classification: III A

Image

Moteur essence et diesel en position transversale de 68 (Diesel) à 136 ch (Essence, 4 cylindres). Essieux AV: Mac Pherson, AR en "U" à bras oscillants et paliers autocorrecteurs. Versions 4 portes et Variant. 4,57 m de long et 1,71 m de large. Poids de 1100 à 1185 kg. Vitesse maxi de 160 à 206 km/h. Apparition en septembre 1989 de la version G60 (160 ch)-syncro et en mars 1991 du moteur VR6 (2,8 L de 174 ch). Jantes: 6 J x 14; pneus: 185/65 R 14. Diamètre de braquage: 10,70 m. Garde au sol (avec poids total autorisé): 132 mm. Réservoir de 70 litres. Capacité du coffre: 578 litres.

Lutte anti-rouille: En plus de la II, carrosserie en partie galvanisée (soit une face, soit deux faces en fonction des éléments: armatures du capot moteur, support de la calandre, portières et capot de coffre, toit ouvrant). Mêmes garanties.

Empattement: 2623 mm; Longueur habitable: 2001 mm; Largeur aux coudes AV: 1438 mm


Palette de teintes extérieures:
Image

Le 28 avril 1988, le "M.A." publie l'essai de la Passat GL 1,8i de 112 ch. "Incontestablement belle, habitable, confortable, pratique, silencieuse et sûre, elle pâtit de sa motorisation trop modeste et surtout d'un étagement de transmission aberrant qui ternit la sécurité de conduite par le manque flagrant de reprises. Les qualités: -Tenue de route parfaite, -Confort et insonorisation, -Habitabilité avant et arrière, -Habitacle fonctionnel, -Equipement complet, -Finition et qualité de fabrication. Les défauts: Transmission très mal étagée, -Reprises atones, -Roue de secours temporaire, -Commande lève-vitre mal placée. Consommation de l'essai: 11,8 L/100."

En juin 1991, la "revue technique automobile" (revue française)
donne dans son avant-propos les informations suivantes: "En mars 1988 au Salon de Genève, Volkswagen présente sa troisième génération de "Passat". Il s'agit bien d'une toute nouvelle génération puisqu'au lieu de s'apparenter à l'Audi 80 comme les précédentes, la mécanique est spécifique avec un groupe moto propulseur transversal.
A l'origine, la nouvelle Passat offre 4 motorisations: 1,6 litre 75 ch à carburateur, 1,8 l 90 ch à injection monopoint, 1,8 l 112 ch à injection multipoints et 1,8 l 16 soupapes 136 ch. Le moteur Turbo Diesel de 1,6 litre développe 80 ch. Toutes les boîtes de vitesses sont à 5 rapports sauf pour la 75 ch. Deux carrosseries au choix: limousine 4 portes ou break "Variant". Sur le marché français, les 90 et 112 ch arrivent dès avril 1988. Pour les 136 ch et les breaks, il faudra attendre juillet. La Turbo Diesel ne sera commercialisée qu'en octobre.
A l'automne 1988, VW présente une suspension arrière totalement pneumatique proposée en option sur les breaks "Variant".
En juillet 1989, apparaît une nouvelle version Diesel à moteur 1,9 litre développant 68 ch et une "G 60 Syncro" à moteur 1,8 l à essence, 160 ch (grâce à un compresseur "G" et une transmission intégrale).
A l'automne 1990, le moteur 1,8 litre 112 ch est remplacé par un 2 litres 115 ch, en attendant que la version 16 soupapes passe, elle aussi, à la cylindrée de 2 litres.
Côté transmission, nous trouvons des boîtes 5 vitesses sauf pour la 75 ch qui commence sa carrière avec une 4 rapports comme équipement de série. Depuis début 1991, la 2 litres 115 ch peut être équipée de la nouvelle transmission automatique VW-Renault à 4 rapports et gestion électronique. sé: BP"


NB. 23/05/1992: 21.000.000 de Coccinelle produites :P


Passat IV, Septembre 1993>1996 (=B4 ou =Typ 3A (35i): Ma classification: III B
Image

Modification de la calandre et des phares AV, de l'embouti des flancs, capot et malle (seuls les toit, pare-brise et lunette AR restent semblables à la III), des feux AR, des pare-chocs. Mêmes moteurs que la précédente avec apparition du TDI de 90 ch.

Palette de teintes extérieures:
Image

+++++++++++++++


Passat V, Août 1996>2000 (=B5 ou =Typ 3B): Ma classification: IV A
Image

Moteurs essence et diesel en position longitudinale de 90 (TDI) à 193 ch (essence 2,8 l V6). Essieux AV: multibras, AR en "U" à bras combinés (ressorts et amortisseurs séparés). Versions 4 portes et Variant. 4,68 m de long et 1,75 m de large. Poids de 1200 à 1495 kg. Vitesse maxi de 184 à 238 km/h. Jantes: 6 J x 15; Pneus: 195/65 R 15. Diamètre de braquage: 11,40 m. Garde au sol (avec poids total autorisé): 110 mm. Réservoir de 62 litres. Capacité du coffre: 475 litres.

Lutte anti-rouille: En plus de la III-IV, galvanisation totale de la carrosserie. Garantie contre la rouille passant à 11 ans et puis, 12 ans pour la génération V Restylée.

Empattement: 2703 mm; Longueur habitable: 1953 mm; Largeur aux coudes AV: 1466 mm et AR: 1440 mm

Palette des teintes extérieures:
Image

Le 14-15 septembre 1996, le quotidien belge "Le Soir"
publiait l'essai de la Passat V sous le titre "Passat: un air d'Audi A4, mais une autre image". Le modèle testé était le moteur essence 1,8L 125 ch à 5 soupapes par cylindre. Voici quelques extraits: "Le remplacement de la Volkswagen Passat, voiture de pointe du marché européen, représente pour le constructeur de Wolfsburg une étape importante (...) Du haut du pare-brise jusqu'à la base de la lunette arrière, pas une seule ligne droite, mais une courbe douce conférant à la voiture un style très personnel (...) Les kilomètres parcourus ont néanmoins suffi à faire découvrir une berline bien campée sur des suspensions fermes mais confortables (nouveaux essieux avant et arrière) qui confèrent au véhicule un comportement typique VW-Audi, c'est à dire assez sous-vireur à la limite. Cette légère glissade du train avant rassurera la majorité des conducteurs. Pour. Ligne, comportement routier, confort, silence de marche, position de conduite, coffre, finition, quatre airbags (dont deux latéraux). Contre. Moteur 1,8 souple mais peu nerveux, habitabilité en recul, manque de personnalité par rapport à l'Audi."

En septembre 1997, le mensuel belge "Touring" passait sous la loupe la Passat TDI 110 ch. Voici quelques extraits: "Déjà chouchoutée par les grands rouleurs, l'ancienne Passat avait acquis ses lettres de noblesse notamment par une excellente habitabilité et une endurance à toute épreuve. La nouvelle grande Volkswagen ne trahira pas cette belle lignée familiale et ajoute encore à l'ensemble de ces données quelques éléments qui feront sans doute date dans l'histoire de l'automobile moderne (...) La TDI90 ch vous avait plu? Vous allez voir ce que vaut cette version 110 dotée du turbo à géométrie variable; non seulement les performances sont à la hausse mais aussi (et surtout!) les consommations ont été revues à la baisse! (...) En plus, la Passat s'avère superbement bien équipée. Plus. Grande berline "aboutie", Habitabilité/coffre, Performances/consommations, Voiture sécurisante. Moins. Visibilité 3/4 arrière, Options nombreuses, Isolation moteur "moyenne".



Passat V Restylée, 2000>2005 (=B5.5 ou =Typ 3BG): Ma classification: IV B
Image

Modification des phares AV, de la calandre et des feux AR. Apparition des diesel TDI 100 ch, 130 ch et V6 150 ch.

Palette de teintes extérieures:
Image

NB. Fin juillet 2003, arrêt définitif de la production de la Coccinelle... :(

+++++++++++++++

( suite au post #2 )
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.

Avatar du membre
Pierre
Messages : 738
Enregistré le : 10 mars 2018, 07:50
Localisation : Neufchâteau (Belgique)

Les différentes générations de nos belles... (suite)

Message par Pierre » 10 mars 2018, 23:04

Passat VI, 2005>2010 (=B6 ou =Typ 3C): Ma classification: V A
Image

Image

Vous la connaissez aussi bien que moi:

Moteurs essence et diesel en position transversale de 102 (essence) à 170 ch (TDI 2,0l), Essieux AV: Mac Pherson, AR: multibras. Versions 4 portes et Variant. 4,77 m de long et 1,82 m de large. Poids de 1343 à 1648 kg. Vitesse maxi de 188 à 213 km/h (attention, je n'ai pas le chiffre pour la TDI de 170 ch!!!). Jantes: 7 J x 16; Pneus: 215/55 R 16. Diamètre de braquage: 11,40 m. Garde au sol (avec poids total autorisé): 114 mm.Réservoir de 70 litres. Capacité du coffre: 565 litres (y compris les 80 litres du puits de la roue de secours).

Lutte anti-rouille: En plus de la V: garnitures des passages de roues avant et arrière. Toujours les mêmes garanties rouille-peinture.

Empattement: 2709 mm; Longueur habitable: +/- 2000 mm; Largeur aux coudes AV: 1466 mm et AR: 1511 mm


Palette de teintes extérieures:
Image

Passat CC 2008>2011
Image

Image

Moteurs essence et diesel en position transversale de 160 (essence 1,8L TSI) à 300 ch (essence 3,6L FSI) et de 140 à 170 ch (Diesel TDI 2,0L), Essieux AV: Mac Pherson, AR: multibras. Versions 4 portes "Coupé Confort", 4 places. 4,79 m de long. Poids de 1430 à 1466 kg. Vitesse maxi de 210 à 250 km/h. Jantes: ? J x 17; Pneus: 235/45 R 17. Diamètre de braquage: 11,40 m. Réservoir de 70 litres (68 litres pour la 3,6l V6 FSI). Capacité du coffre: 532 litres.

Lutte anti-rouille: Toujours les mêmes garanties rouille-peinture.

Empattement: 2711 mm; Longueur habitable: ? mm; Largeur aux coudes AV: 1451 mm et AR: 1497 mm


Palette de teintes extérieures:
Image

Fin 2011, petites modifications esthétiques, mais surtout la "Passat CC" disparaît pour devenir "CC".

Fin 2016, arrêt de production de la CC.



Passat VII, 2010> 2014 (=B7 ou =Typ 36): Ma classification: V B

Image

Nouvelle calandre AV (dans l'actuelle esthétique de la marque) et style AR rappelant la Phaeton. Modification de la position des baguettes sur les portières et les pare-chocs. A l'intérieur, quelques modifications mineures au tableau de bord, aux sièges et équipements de sécurité disponibles supplémentaires. Moteurs essence de 1.4L TSI 122 à 150 ch et diesel de 1.6L 105 à 2.0L 140 et 170 ch.

Début 2012, introduction de la Passat VII Alltrack reconnaissable à ses appendices esthétiques aux pare-chocs, arches de roues et bas de caisse. Le châssis est surélevé de 1,5 cm et bénéficie de la transmission aux 4 roues (4-Motion), qui n'est d'ailleurs plus livrable que sur cette version.

Palette de teintes extérieures:
DSCN5066.JPG
DSCN5067.JPG
+++++++++++++++


Passat VIII, 2014>.... (=B8 ou =Typ 3G): Ma classification: VI A
Image

Moteurs essence et diesel en position transversale de 120 (TDI 1,6l) à 240ch (TDI 2,0l Bi-turbo), Essieux AV: Mac Pherson, AR: multibras (Nouvelle plateforme MQB ). Versions 4 portes et Variant. 4,77 m de long et 1,83 m de large. Poids de 1387 à 1721 kg. Vitesse maxi de *** à 240 km/h. Jantes: 6.5 J x 16; Pneus: 215/60 R 16. Diamètre de braquage: 11,70 m. Garde au sol (avec poids total autorisé): 145 mm (? vérifier les sources). Réservoir de 66 litres. Capacité du coffre: 586 litres (y compris le puits de la roue de secours).

Lutte anti-rouille: Toujours les mêmes garanties rouille-peinture.

Empattement: 2791 mm; Longueur habitable: ? mm; Largeur aux coudes AV: 1506 mm et AR: 1506 mm


Palette de teintes extérieures:
Image

Image


Arteon, 2017>....
DSCN4573.JPG
DSCN4572.jpg
Moteurs en position transversale Essence de 150 à 280 ch et TDI de 150 à 240 ch, Essieux AV: Mac Pherson, AR: multibras. Version 5 portes. 4,86 m de long. Poids 1504 à 1828 kg. Vitesse maxi de 222 à 250 km/h. Jantes: 7.5 J x 17 ; Pneus: 225/55 R 17. Diamètre de braquage: 11,90 m. Réservoir de 66 litres. Capacité du coffre: 563 litres.

Lutte anti-rouille: Toujours les mêmes garanties rouille-peinture.

Empattement: 2837 mm; Longueur habitable: ? mm; Largeur aux coudes AV: ? mm et AR: ? mm


Palette de teintes extérieures:
DSCN5065.jpg
********************************************************************************



NB.
- Les motorisations et chiffres donnés le sont sur base des catalogues de sorties des modèles successifs, pour les Berlines de motorisations "intermédiaires", ils peuvent être modifiés en cours de générations et être également différents d'un pays à l'autre.
- La "Variant" est depuis toujours en Belgique l'appellation officielle pour le break (ou SW maintenant en France).
- Je suis loin d'être infaillible: une erreur ou un oubli est toujours possible. :lol:
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
Administrateur VWP
_______________________________________________
Passat B8 Variant TDI 150 ch - 2018 -> 75 450 km
Passat B4 1.8 90 ch - 1995 -> 148 444 km
Coccinelle 1200 34 ch - 1965 -> 211 472 km
2 337 625 km en VW : que du plaisir !

Avatar du membre
Pierre
Messages : 738
Enregistré le : 10 mars 2018, 07:50
Localisation : Neufchâteau (Belgique)

Re: Les différentes générations de nos belles...

Message par Pierre » 08 avr. 2018, 00:33

Juste pour information: je mets à jour régulièrement les informations de ce sujet.
N'hésitez pas à y passer de temps en temps ! ;)
Administrateur VWP
_______________________________________________
Passat B8 Variant TDI 150 ch - 2018 -> 75 450 km
Passat B4 1.8 90 ch - 1995 -> 148 444 km
Coccinelle 1200 34 ch - 1965 -> 211 472 km
2 337 625 km en VW : que du plaisir !

Avatar du membre
usas12
Messages : 1196
Enregistré le : 03 avr. 2018, 12:48
Localisation : près de Colmar

Re: Les différentes générations de nos belles...

Message par usas12 » 08 avr. 2018, 13:27

pas de problème pierre , la preuve : je suis là
Modérateur VWP
______________________________
529000 km en W8 , depuis 3000 km en E85 , conso 15,3L/100
voitures : 2cv de 54, de 57 , méhari ,buggy apal 1700, 2cv4 , 2cv6,opel ascona 1.6 SR , opel vectra 2.0 GT , opel vectra 2.5 V6 , et VW passat W8

Répondre

Retourner vers « Génération Passat »